• +213 (0) 661 514 661
  • +213 (0) 23 33 27 23
  • ittissal@sudagral-dz.com
  • * Nouveau télécharger l'application SAG 2019
 

Revue de presse
SUDAgral

أفتتح صباح اليوم الصالون الوطني التاسع للفلاحة الصحراوية بالوادي بالقاعة المتعددة الرياضات بتكسبت وسط مدينة الوادي بمشاركة 47 عارضا في صالون الفلاحة الصحراوية والسهوب في طبعته التاسعة. و حسب المكلفة بالإعلام الانسة ليلى لكبير ان هذه التجربة لتنظيم الصالون بالولاية على اعتبار انها شهدت تطور كبير في القطاع وتصدرت ولايات الجنوب في الانتاج الفلاحي اضافة الى تصدرها الانتاج الوطني في عدد كبير من المحاصيل الفلاحية . و تم تخصيص فضاءات لعرض نماذج من العتاد الفلاحي ومواد التغليف وأسمدة عضوية ومستحضرات كيماوية لوقاية الثروة النباتية وتشكيلات من البذور للنباتات العطرية والطبية ذات المردود الاقتصادي إلى جانب شتائل إنتاج الحمضيات وبذور الحبوب والخضروات المبكرة على غرار الطماطم والفلفل. ويضاف إلى ذلك عرض عينات من ألواح الطاقة الشمسية متعددة الاستعمالات لاسيما في مجال الإنارة المنزلية والتدفئة وضخ المياه الجوفية الموجهة لسقي المساحات الزراعية. و يمكن لزائر هذه التظاهرة الحضور في الندوات الخاصة بتطوير القطاع الفلاحي اضافة الى محطات خاصة بطرق الدعم منظمة من قبل البنوك. وأضافت المتحدثة أن تحقيق الاهداف المرجوة يتم انطلاقا من اطلاع الفلاحين على إمكانيات تعميم المكننة في النشاط الفلاحي واستخدام أنظمة عصرية للسقي الفلاحي وتوسيع نطاق الزراعة المحمية تحت البيوت البلاستيكية بالمنطقة. وبرمجت على هامش هذه التظاهرة سلسلة جلسات علمية ينشطها أخصائيون تتناول آفاق ترقية النخيل المنتج وتربية الحيوانات الصحراوية وحماية المحاصيل الزراعية. و تنظم كذلك بمناسبة هذا الصالون الذي يدوم إلى غاية 18 ديسمبر الجاري فقرات ثقافية و ترفيهية على غرار مسابقة أفضل طبق صحراوي

L’agriculture saharienne et steppique sera au centre de l’événement Sud’Agral qui se déroulera dans la wilaya d’El Oued du 16 au 18 décembre. Le salon, selon son organisateur, Krizalid, sera aussi bien un événement économique que scientifique. Les potentialités agricoles des régions du sud du pays seront ainsi mises en avant. La 9e édition du Salon de l’agriculture saharienne et steppique, selon M. Chaouche, organisateur de la rencontre, réunira aussi bien les agriculteurs, les économistes que les scientifiques. Ceci avec comme premier objectif, la promotion de l’agriculture saharienne et steppique, la comparaison et l’échange d’expériences dans le domaine. Les particularités de l’agriculture dans ces régions seront aussi au centre des débats des conférences prévues au cours de l’événement, qui inclura une exposition de produits et de services regroupant les acteurs institutionnels et les opérateurs économiques du secteur agricole ainsi que des conférences et des ateliers-débat animés par des chercheurs, des universitaires et des opérateurs du secteur agricole. Si Sud’Agral s’adresse en priorité aux opérateurs algériens, les pays du Sahel sont aussi concernés par la nécessité de stopper la désertification et de fertiliser des millions d’hectares de terres arides, explique M. Chaouche. Selon ce dernier, la manifestation qui fait le tour des villes du Sud, selon la demande des participants, espère contribuer à la protection des systèmes agricoles existants. «Il s’agit aussi de l’encouragement des investissements visant l’extension régulière des surfaces agricoles utiles. Nous souhaitons aussi faire connaître les dispositifs réglementaires facilitant l’atteinte de ces objectifs», a déclaré l’organisateur de la rencontre. Des cadres et des chercheurs donneront, par ailleurs, une quinzaine de conférences concernant notamment les orientations générales et mutations socioéconomiques dans le Sud, la phœniciculture en tant que filière à protéger ainsi que l’élevage en zone saharienne et enfin les réalités et les perspectives des maraîchages sahariens. L’exposition verra aussi la participation de 60 exposants, indique-t-on.
F.-Zohra B

La 9éme édition du Salon de l’agriculture saharienne et steppique (Sudagral) aura lieu du 16 au 18 décembre à Oued Souf. Elle se tient sous le slogan « Sahara, terre d’avenir » pour l’agriculture et l’économie algériennes en raison des potentialités des régions sahariennes, à l’instar d’Oued Souf, Biskra, Ghardaïa. La manifestation, qui se tient depuis 2001, accueillera cette année « 14 pays, soit 87 firmes qui exposeront dans 50 stands à la salle omnisports de Tiksebt d’El Oued », selon le responsable du comité d’organisation, Mustapha Chaouch pour qui il y a « un engouement » des sociétés aussi bien locales qu’étrangères pour ce type de manifestations. El Oued est désormais un grand pourvoyeur en matière de production agricole et répond aussi bien à la demande locale, à raison de 18% environ, qu’à l’exportation. Le Salon comporte trois volets, l’exposition, les conférences et ateliers ainsi qu’un chapitre dédié à l’animation et ce pour « vulgariser les connaissances dans un environnement attractif » avec le jeu de quizz par exemple. Outre l’exposition de divers produits, engins et services dans le domaine, les chercheurs apporteront leur contribution par des débats sur les innovations, lors des 16 conférences qui sont programmées lors de cette édition. Parmi les thèmes, on note celui des mutations socioéconomiques du monde rural, la politique de renouveau agricole, la phoeniciculture, les fertilisants, le problème des phytosanitaires… La Direction des services agricoles (DSA) d’El Oued, qui contribue à la réussite de cet événement, au même titre que les autres structures telle la Chambre de l’agriculture, a décidé de présenter une conférence pour faire le point des « potentialités de la région d’Oued Souf et des projets en cours ». Et pour mieux mettre en valeur les spécificités locales, quoi de mieux que de vulgariser certaines saveurs du terroir, faire la promotion de la gastronomie saharienne, encourager des « métiers » qui risquent de disparaitre tel celui du grimpeur. C’est à cet aspect qu’ont justement pensé les organisateurs en consacrant à ces us et coutumes une place de choix lors de cette manifestation économique. Le choix d’El Oued pour abriter ce Salon, par rapport à d’autres régions sahariennes - qui ont pourtant accueilli à leur tour des éditions précédentes - est dicté par « la demande locale puisque les agriculteurs de la région de Souf où il y a aussi une activité intense ont été les plus nombreux » à participer aux différents Salons de Sudagral, explique M. Chaouch.
K. Daghefli





Nos partenairespartenaires média